Appui à la production du fourrage cultivé: le PRAPS 2-BF au contact des périmètres emblavés

Une équipe du PRAPS 2-BF conduite par le Responsable suivi évaluation Bernard Konkobo, est allée à la rencontre des productrices et producteurs de fourrage cultivé ce jeudi 14 septembre 2023. La tournée qui menera l’équipe dans les régions du Centre-Sud, du Centre-Est et de l’Est, entre dans le cadre du suivi – conseil entrepris par le projet pour toucher du doigt l’exécution des sous-projets ayant reçu son appui.

Le premier site visité est celui de Rasmata Bounkoungou à Kombissiri, qui exploite une quinzaine d’hectares de spéculations diverses destinées essentiellement à l’alimentation du bétail. Il s’agit du niébé, du Sorgho, des arachides. En ce mois de septembre 2023, les spéculations présentent un état acceptable et attendent des pluies interrompues depuis quelques jours. Le Maralfalfa, composante du sous-projet n’a pu être réalisé, il sera produit en culture irriguée grâce au forage réalisé sur le site.

Après Kombissiri, l’équipe a mis le cap sur les périmètres de Tiétimbou Boukaré à quelques encablures de Pô, où le PRAPS 2-BF appuie le promoteur dans la production du maïs, du niébé, du sorgho fourrager, sur une superficie totale de 12 ha. Boukaré de Pô, à l’instar de Rasmata de Koumbissiri ne tarissent pas de remerciements à l’endroit du PRAPS 2-BF. « Je remercie très sincèrement le PRAPS 2-BF pour cet appui qui nous a permis d’emblaver une plus grande superficie par rapport à l’année dernière « , a affirmé Rasmata.

La mission a noté avec satisfaction la réalisation effective des sous-projets soumis pour financement, malgré certaines difficultés constatées, notamment la non réalisation du Maralfalfa chez Rasmata et du Mucuna chez Boukaré.

L’état des champs fourragers donne à espérer un bon rendement.

L’équipe du PRAPS 2-BF a prodigué des conseils aux producteurs et les a encouragés à appliquer strictement les techniques de protection enseignées par les agents des services déconcentrés du Ministère de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques. En outre, elle leur a expliqué comment sera calculé le rendement de la biomasse sur les sites en vue de leur préparation.

Le suivi qui se veut permanent, permet d’accompagner les producteurs à atteindre le rendement escompté et par ricochet, à contribuer à renseigner le cadre des résultats du PRAPS 2-BF. En rappel, il est attendu à terme, une production de plus de 1000 tonnes de fourrage cultivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Résoudre : *
22 × 9 =


×
Aller au contenu principal