La Directrice de l’intégration régionale de la Banque mondiale visite un champ fourrager appuyé par le PRAPS 2-BF

La Directrice pour l’intégration régionale en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord à la Banque mondiale, Mme Boutheina Guermazi, en marge de sa tournée au Burkina Faso, est allée visiter un champ fourrager à Boulbi, dans la périphérie sud de Ouagadougou. Le champ fourrager visité est l’oeuvre de l’École nationale d’élevage et santé animale (ENESA), avec l’appui financier du PRAPS 2-BF. Mme Guermazi a été accueillie à son arrivée par le Directeur général de l’ENESA Dr Nouhoun Zampaligré et le Coordonnateur du PRAPS 2-BF Dr Souleymane Pindé. Était présent Éric Hermann Abiassi de la représentation de la Banque mondiale au Burkina Faso, COTTL du PRAPS 2-BF.

L’activité de la ferme école de l’ENESA a été présentée à la délégation de la Banque, avec un accent sur la production du fourrage cultivé. Le périmètre de champ fourrager présente plusieurs variétés qui repoussent après les fauches opérées au sortir de l’hivernage. On y trouve du maralfalfa, du brachiaria, du panicum…

La réussite de l’élevage est tributaire de l’alimentation et le fourrage est insuffisant, surtout dans les pays du Sahel. La seule alternative est donc de le produire.

L’hôte du jour a salué l’excellent travail de l’ENESA. Elle a apprécié positivement la volonté de faire de cette initiative un modéle pour les autres pays, et s’est donc intéressée à la manière de diffuser cette bonne pratique pour qu’elle soit connue par nombre de pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Résoudre : *
1 × 6 =


×
Aller au contenu principal